top of page

LE DOIGT QUI INDIQUE UNE DIRECTION N'EST PAS LA DIRECTION


Pourquoi la solution à l’intimidation et aux attaques verbales et psychologiques ne seront jamais dans le doigt qui pointe? Quelle est la solution que j'ai trouvée avec l'autodéfense psychoverbale? Lisez cet article pour découvrir la réponse à la complexité de la violence.


La solution n'est pas simple et causée par seulement un élément. Pourtant, je vois tellement de personnes qui par leurs propos cherchent à pointer du doigt le problème. Ils pointent l’intimidateur ou l’attaquant psychoverbal du doigt en disant : « c’est sa faute, il ridiculise les autres, il fait mal aux autres, il faut le punir ! » D’autres pointent du doigt la victime (la cible) en disant : « c’est sa faute ! Si elle modifiait sa façon d’être, si elle avait plus d’estime de soi, si elle savait répondre à son intimidateur, elle ne subirait plus d’intimidation ! »


Certains pointent du doigt « un » « système » (l’école, le gouvernement, la compagnie, le syndicat, le patronat, etc.) en criant : « si les professeurs, les directeurs, les gérants, la compagnie agissaient, il n’y aurait plus d’intimidation! »


Quand j’entends ces propos, j’aimerais tellement monter sur une table et crier : « mais ne voyez-vous pas que le problème est dans le doigt qui pointe? » Oui! Le problème est dans le fait que lorsque nous pointons du doigt une chose, notre attention se tourne vers cette « chose » et nous ne voyons plus rien d’autre qu’elle.


LE DOIGT DE BRUCE LEE QUI POINTE L’ERREUR DU DÉBUTANT


Bruce Lee dans un son film « opération dragon » a exprimé le même point que je vous partage dans cet article. Au tout début du film, il enseigne à un jeune élève la boxe chinoise. Le problème de cet élève est qu’il cherche à regarder les pieds de Bruce Lee de manière à voir le coup de pied arriver et pouvoir ainsi le parer. C’est l’erreur du débutant. Il pointe son regard vers un pied et ainsi, il ne voit pas le coup de poing qui va le frapper. Ou bien il se concentre sur les mains de son adversaire et ne voit pas le coup de pied qui va l’atteindre.


Pour lui faire comprendre cette erreur du débutant, Bruce Lee pointe la lune en disant à son disciple : regarde la lune! Celui-ci regarda le doigt de Bruce Lee. Ce dernier lui donne une tape sur la tête en lui disant : « Ne vois-tu pas que lorsque tu regardes mon doigt, tu ne vois pas la splendeur de la lune et tout ce qui l’entoure ? »


POURQUOI LA SOLUTION SE TROUVE DANS L'ENVIRONNEMENT ET SUR LE CHAMP DE BATAILLE ?


La prévalence des intimidations, des agressions psychologiques et verbales sont révélatrices d'un problème systémique qu'il convient d'aborder. Ces comportements sont symptomatiques d'un problème sous-jacent dans l'environnement social qui ne peut être traité par une approche unique.


Nous devons plutôt nous attaquer à ce problème systémique en examinant le contexte plus large dans lequel ces comportements se produisent et en élaborant des stratégies pour les aborder sous des angles multiples. C’est ce que j’ai fait dans mon approche de l’autodéfense psychoverbale en créant la carte relationnelle systémique que j'ai détaillé dans un de mes livres sur la série de l'autodéfense psychoverbale.


Il y a sur le "champ de bataille" psychoverbale" :


1. l’attaquant,

2. la cible (l’attaquée),

3. le type d’attaque,

4. les spectateurs (présent et absent),

5. le système,

6. le méta-système.


Ces 6 parties font partie de ce que j’appelle « la carte relationnelle systémique ».


Gaëtan Sauvé. Auteur de l’Autodéfense PsychoVerbale.


16 views0 comments

Comments


bottom of page