top of page

L'art du combat inspiré par la forme du canard




Améliorer ses performances en full contact

 

L'Inspiration du Style du Canard


Au cœur d'une paisible journée, voguant sur un pédalo, mon attention fut captivée par la quiétude d'un canard sur le lac. Ce dernier, en apparence immobile, dégageait une aura de méditation profonde. Cependant, une observation plus attentive révéla que, sous cette tranquillité apparente, ses pattes s'agitaient avec rapidité, lui permettant de maintenir cette illusion d'immobilité face au mouvement constant de l'eau. Cette image m'a servi de puissante métaphore, non seulement dans mes méditations personnelles mais aussi dans mon enseignement du combat.

 

Le Principe du Yin-Yang dans le Combat


Dans le domaine exigeant du combat full contact ou knockdown, l'application de la métaphore du canard se révèle être une stratégie de combat cruciale, illustrant parfaitement l'équilibre entre un calme extérieur, ou état fudoshin, et une vigilance intérieure, ou état zanshin. Ce principe est au cœur de l'excellence en combat, nécessitant du combattant une posture détendue, yin, qui facilite une mobilité sans entrave ainsi qu'une réactivité presque instantanée. Simultanément, l'importance de garder un esprit alerte et prêt, yang, permet au pratiquant de répondre efficacement à toute attaque, en anticipant et en exploitant les faiblesses de l'adversaire. Cette synergie entre relaxation physique et acuité mentale autorise le combattant à identifier et saisir les opportunités de contre-attaquer avec précision au moment le plus opportun.

 

La maîtrise de cet équilibre entre yin et yang sur le ring exige une discipline rigoureuse, tant sur le plan mental que physique. Le combattant doit apprendre à réguler son souffle et son rythme cardiaque, à maintenir une concentration inébranlable, tout en restant fluide et réactif face aux dynamiques changeantes du combat. C'est dans cette capacité à osciller avec aisance entre réception et action, exploitant stratégiquement les ouvertures offertes par l'adversaire, que réside l'essence de la victoire.


L'Enseignement de Yagyu Munenori


La clé réside dans l'utilisation simultanée des deux facettes de la conscience, à l'instar de l'apprentissage dans les arts martiaux où l'on cultive l'harmonie entre le côté gauche et le côté droit du corps. Yagyu Munenori, un maître d'armes du 17ème siècle, encapsule cette philosophie en soulignant l'importance de maintenir un extérieur yin (calme) lorsque l'intérieur est yang (actif), et vice versa. Cette stratégie, selon lui, est en parfaite harmonie avec la nature des choses et essentielle pour contrôler ses actions et son esprit en combat.

 

La Stratégie de Combat : Équilibre et Maîtrise


Munenori, à travers son expérience de survie dans d'ardentes batailles, a transmis un héritage précieux sur la maîtrise de l'esprit et la stratégie de combat, applicable même dans la sphère sociale et politique. Son enseignement, précurseur de la défense psychoverbale, insiste sur l'équilibre dynamique entre action et réception, offensive et défensive.

 

Vers une Maîtrise Complète


Embrassant cette sagesse, le combattant doit apprendre à projeter une apparence de calme absolu, tout en étant intensément alerte et prêt à l'action - sans la moindre trace de dialogue intérieur, mais avec une acuité visuelle et kinesthésique aiguisée. Cette maîtrise permet de naviguer avec aisance entre l'offensive et la défensive, l'action et l'immobilité, atteignant ainsi un état de pleine conscience et de contrôle.

 

Centrage et Harmonie


Être centré, dans cette optique, signifie transcender l'identification avec l'une ou l'autre polarité pour embrasser l'interaction et l'interrelation constantes, s'inscrivant dans le mouvement fluide de la vie elle-même. L'essence de la stratégie au combat, inspirée par la leçon du canard, réside donc dans la capacité à demeurer inébranlable au cœur de l'alternance, à maintenir l'équilibre parfait entre yin et yang - une quête vers la maîtrise de soi et la supériorité stratégique.


La philosophie du canard, loin d'être une simple observation passive, devient ainsi une tactique de combat profonde, enseignant la puissance de la sérénité apparente couplée à une préparation et une vigilance constante, clés d'une supériorité tactique indéniable sur le ring.


Gaëtan Sauvé, pratiquant du Karaté Kyokushin depuis 1971

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page