top of page

L'Art du Karaté Kyokushin et l'Approche Orientée vers les Possibilités et les solutions (AOPS).


Je suis pratique le Karaté depuis plus de 52 ans et je suis coach en Karaté Kyokushin depuis une quarantaine d’années. J’ai formé plusieurs champions de Karaté et aider des athlètes à mieux performer, éliminer leurs anxiétés de performances, recadrer leurs mauvaises performances ou transformer leurs peurs de l’échec.


Imaginez-vous en tant que sculpteur, façonnant avec précision une œuvre d'art. Chaque coup de ciseau, bien que minuscule, a un impact profond sur la forme finale. C'est ainsi que je perçois l'entraînement au Karaté Kyokushin à travers le prisme de l'Approche Orientée vers les Possibilités et Solutions (AOPS). En tant que coach en compétition de karaté knockdown, j'ai vu cette approche transformer radicalement la façon dont mes élèves abordent non seulement leur entraînement, mais aussi leur vision de la vie.


L'AOPS commence par l’utilisation d’une projection mentale 3D (ou transe hypnotique avec une visualisation en 3D), une pratique, qui provient de l’hypnose sportive que j'encourage activement en coaching chez mes élèves.


En se projetant dans des scénarios de combat réussis, ils renforcent leur confiance et affinent leur focus mental. Cette technique de projection mentale 3D est semblable à répéter un kata dans l'esprit, où chaque mouvement est exécuté avec précision et assurance.


La reconnaissance des forces personnelles joue un rôle crucial. Chaque karatéka a ses points forts uniques, qu'il s'agisse d'une rapidité fulgurante, d'une force impressionnante, ou d'une technique impeccable. En identifiant et en développant ces forces, mes élèves créent leur propre style de combat, aussi unique que leur empreinte digitale.


L'approche multi-descriptive (de la forme du Serpent, dans ma méthode de l’Art martial psychoverbal basé sur les 5 formes animales Shaolin) est un autre pilier de notre entraînement. Elle encourage mes élèves à expérimenter différentes techniques et stratégies, leur permettant de s'adapter à divers adversaires et situations. Cette flexibilité est essentielle dans les combats knockdown, où l'imprévisibilité est la norme.


L'utilisation de la "Question Miracle" est un outil puissant pour clarifier les objectifs. Je demande souvent à mes élèves : "Si vous pouviez améliorer un aspect de votre karaté du jour au lendemain, quel serait-il ?" Les réponses m'aident à orienter leur entraînement vers des buts précis, les guidant vers l'accomplissement de leurs ambitions personnelles.


Le changement de comportement et le recadrage sont essentiels pour surmonter les défis mentaux. En karaté, la peur et l'anxiété peuvent être des adversaires redoutables. En aidant mes élèves à voir ces émotions sous un nouvel angle, elles deviennent des occasions de croissance personnelle plutôt que des obstacles.


Les petits changements ont souvent des effets surprenants. Un léger ajustement dans la posture, la garde, ou le timing peut faire la différence entre un coup qui touche sa cible et un qui échoue. Cette attention aux détails est cruciale dans la quête de l'excellence.


Dans le cadre de l'Approche Orientée vers les Possibilités et Solutions (AOPS), un concept central est celui des exceptions. Plutôt que de se focaliser sur les répétitions des mêmes problèmes, cette approche met l'accent sur les moments où les choses se sont bien passées. C'est dans ces exceptions que réside la clé pour comprendre et reproduire le succès. En identifiant ces instants, souvent négligés ou sous-estimés, on peut construire une stratégie efficace pour affronter des défis futurs.


Dans cette optique, la communication axée sur les forces devient un outil puissant dans mon coaching. En fournissant des retours positifs et constructifs, je renforce non seulement la confiance en soi de mes élèves, mais je les aide également à identifier et à valoriser leurs succès. Cette approche est cruciale, car elle motive mes élèves à persévérer, même lorsqu'ils sont confrontés à des obstacles apparemment insurmontables.


Chercher les exceptions, c'est donc reconnaître ces moments précieux de réussite, aussi infimes soient-ils, et les analyser pour en comprendre les causes. Par exemple, lorsqu'un élève réussit un kata complexe ou remporte un combat, nous examinons ensemble les facteurs qui ont contribué à ce succès. Était-ce une concentration accrue, une technique particulière, ou peut-être un état d'esprit spécifique ? En déchiffrant ces éléments, mes élèves peuvent non seulement reproduire ces succès dans des situations similaires, mais aussi les extrapoler pour relever de nouveaux défis.


Cette quête des exceptions est un voyage d'exploration personnelle où chaque élève découvre ses propres forces uniques et apprend à les utiliser de manière stratégique. Elle leur enseigne que chaque expérience, même celles qui semblent mineures, détient des leçons précieuses qui peuvent être appliquées pour réaliser des progrès constants et significatifs.


Ainsi, en adoptant ce concept des exceptions dans l'AOPS, les pratiquants de Karaté Kyokushin apprennent à voir chaque entraînement, chaque combat, non comme une série d'obstacles, mais comme une opportunité d'apprentissage et d'amélioration continue. Ils développent une perspective qui valorise la croissance personnelle et la résilience, un état d'esprit qui les accompagne bien au-delà du dojo.


Enfin, cette approche qui n’est pas orientée sur les problèmes mais les solutions transforme les défis en opportunités. Chaque combat est une chance d'apprendre et de grandir, pas seulement en tant que karatéka, mais aussi en tant qu'individu.


L'AOPS n'est pas seulement une méthode d'entraînement ; c'est une philosophie de vie. Dans ma carrière de coach en Karaté Kyokushin, j'ai vu des élèves transformer leur approche des défis, non seulement dans le dojo, mais dans tous les aspects de leur vie. En adoptant cette approche, ils deviennent non seulement de meilleurs karatékas, mais aussi des individus plus résilients, créatifs et confiants. Comme un sculpteur travaillant minutieusement sa pierre, l'AOPS permet à mes élèves de sculpter leur propre chemin vers l'excellence, coup de ciseau par coup de ciseau.


Ils apprennent que chaque défi, chaque échec, est une étape vers leur chef-d'œuvre personnel. C'est cette mentalité qui les pousse à s'améliorer constamment, à chercher des solutions innovantes, et à aborder chaque combat avec une stratégie réfléchie et adaptative.


En tant que coach, mon rôle est de guider et d'inspirer, mais le véritable voyage est celui que chaque karatéka entreprend individuellement. L'AOPS leur donne les outils pour naviguer ce parcours, leur apprenant à reconnaître leurs forces, à embrasser leurs faiblesses, et à transformer leurs défis en opportunités. Ce n'est pas seulement une préparation pour le combat knockdown ; c'est une préparation pour la vie.


Chaque séance d'entraînement devient une leçon de vie, où les principes de l'AOPS se reflètent dans chaque coup de poing, chaque coup de pied, chaque déplacement. Les élèves apprennent à réagir non seulement avec leur corps, mais avec leur esprit, en anticipant, en planifiant, et en s'adaptant constamment dans le champ relationnel. Ils découvrent que la flexibilité mentale est aussi importante que la force physique, et que la vraie force vient de la capacité à voir au-delà des obstacles immédiats.


En intégrant l'AOPS dans l'entraînement au Karaté Kyokushin, je ne forme pas seulement des champions du tatami, je contribue à former des individus résilients et adaptables, capables de faire face à n'importe quel défi avec une attitude positive et orientée vers les solutions. Mes élèves apprennent à voir le monde non pas comme un ensemble de barrières, mais comme un terrain de possibilités infinies.


En conclusion, l'Approche Orientée vers les Possibilités et Solutions est bien plus qu'une technique d'entraînement ; c'est une philosophie qui transforme la pratique du Karaté Kyokushin. Elle permet aux pratiquants de transcender les limites traditionnelles de l'art martial et d'explorer de nouveaux horizons de croissance personnelle et de maîtrise. L'AOPS ne crée pas seulement des karatékas ; elle forge des individus complets, prêts à affronter la vie avec courage, créativité et une inébranlable volonté de réussir.


Gaëtan Sauvé


3 vues0 commentaire
bottom of page