top of page

L'état de Zanshin chez le Guerrier

Actualizado: 5 nov 2021

L'état Zanshin et le mental du Guerrier

Le zanshin est un état de vigilance et d'alerte, que nous devons maintenir avant, pendant et après une confrontation, de manière qu'on soit prêt à engager le combat si notre adversaire se relève ou qu'un autre engage le combat.

Il est faux de penser que le zanshin se fait juste après avoir ''éliminé'' son adversaire. Nous verrons, plus loin, l'origine de cette erreur. Zanshin est un état de vigilance prolongé avant que la confrontation débute et jusqu'au moment où tout est terminé. Lorsque nous interrompons cette prolongation, le guerrier devient vulnérable à toute action imprévisible.

Mon expérience comme "bouncer" dans une discothèque

Là où j'ai vraiment appris la valeur du zanshin sont les 5 années pendant lequel j'ai travaillé comme portier dans une discothèque. Lorsque je devais intervenir dans une situation de conflit (ou de bagarre) dans le club ou au moment que je devais sortir un client de la discothèque, je devais être très vigilant de mon environnement, car de potentiels amis du client pouvaient être présent et chercher à entraver mon travail. A partir du moment où on venait m'avertir d'un problème, je déclenchais mon état zanshin jusqu'à tant que la situation soit complètement terminée.




Zanshin est un état ou notre attention est à 360 degrés

L'état de zanshin est un concept important que j'enseigne dans mes cours de karaté, d'autodéfense physique et d'autodéfense psychoverbale.

Lorsque nous sommes en zanshin tous nos sens sont en éveil, nous voyons, nous entendons, nous ressentons et sentons tous ce qui se passe autour de nous. Nous sommes conscients de notre environnement et de tous les obstacles qui peuvent nous entourés. Nous restons concentrés sur notre objectif d'éliminer toute menace qui voudrait nous faire du mal, à nous ou nos proches.

Les dernières générations, dus aux technologies liées aux écrans, ont perdus cette capacité de rester concentrés pendant de longues périodes. Certains auteurs avancent même que notre degré d'attention est égal à celui d'un poisson rouge. Mais cela sera un sujet d'un autre article.

Allons au cinéma pour voir des super-héros !



Beaucoup de gens pensent que le zanshin se fait uniquement après avoir frappé l'adversaire. Comme s'ils projetaient leur intention comme une boule d'énergie remplie de chi sur leur adversaire pour l'achever.


Sérieusement, je crois qu'une des raisons de cette confusion est que certains instructeurs de karaté sportif (qui n'ont jamais été dans des situations dangereuses sur une base régulière) enseignent ce concept dans les sports de compétition, en particulier ceux basés sur le système de points semi-contact. On enseigne aux compétiteurs que lorsqu'ils frappent un adversaire, ils doivent crier (kiai) puis s'arrêter et démontrer que leur coup aurait pu être fatal. Mais certains simulent un haut degré de concentration en faisant des expressions faciales exagérées, en criant comme un débile et en brandissant le bras vers leur adversaire pour montrer aux juges et aux arbitres qu'ils ont marqué un point.


C’est pourquoi il arrive que des situations ridicules se produisent dans les compétitions. Par exemple, dans les compétitions sportives à points, lorsque quelqu’un marque un point

gif

et commence à faire son numéro théâtral digne d’un film de Bruce Lee, l’autre combattant se précipite souvent pour frapper l’autre en imitant un schizophrène en pleine crise d’épilepsie, en espérant que les juges n’auront pas vu la frappe de l’autre.